| 04 décembre 2017
Portrait d’explorateur. A la rencontre de Tangi

Aujourd’hui nous vous présentons Tangi ! Cet étudiant en génie mécanique en service civique à Explore nous a accordé du temps pour se présenter et nous parler de sa mission.

Je cherchais à donner plus de sens à mes études, “explorer” d’autres parcours étudiants. »

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Tangi Robin-Diot, je suis né en 1997. Je suis originaire d’un petit village des Côtes d’Armor en campagne, Ploubezre. Je suis très attaché à mes origines. Malgré tout, à 10 ans, je me suis vu forcé de suivre ma famille en Australie pendant trois ans. Finalement, trois années géniales et uniques dans une vie. En revenant j’ai poursuivi mes études à Lannion pour obtenir un Bac S SVT. J’ai ensuite passé deux années à Brest pour apprendre les ficelles du génie mécanique. Tout ça pour arriver chez Explore en service civique !

Une chose que tu adores et une autre que tu détestes ?

J’adore : le pain beurre (salé le beurre) avec un bol de chocolat chaud !

Je déteste : les opercules à moitié retirés sur les bouteilles de lait

Quel projet accompagnes-tu (soutiens-tu) ? Pourquoi ?

Je n’accompagne pas de projet en particulier. Je suis responsable éducation chez Explore, je me dois de m’intéresser à tous les projets !

Je suis plus particulièrement impliqué dans des projets pédagogiques comme pour Ocean is Open et le projet Wilbur qui a été construit avec l’Académie de Rennes. Ce projet vise à développer des drones volants open source et accessibles en collaboration avec plusieurs lycées bretons dans le but de faire de la cartographie aérienne des espaces naturels en Bretagne afin d’en évaluer l’évolution.

À ton niveau, comment participes-tu à la réussite du projet ?

Organisation, participation, encadrement d’actions pédagogiques : cela consiste à organiser et participer à des réunions de préparation de journées pédagogique. Aller à la rencontre des acteurs de ces actions. Animer les groupes de jeunes lors des ateliers qu’on organise.

Et par exemple, dans le cadre du projet WILBUR, j’ai souscrit une licence d’aéromodélisme pour pouvoir effectuer des tests sur le prototype réalisé.

Si vous v’lez faire une différence, faire avancer l’ choses, aider à dév’lopper les innovations et la philosophie de d’main, alors v’nez chez Explore »

Comment as-tu connu ce projet ?

Par le biais de l’UOF (UBO Open Factory), j’ai été mis en contact avec Emmanuel Poisson-Quinton (Manu pour les intimes) et j’ai accroché avec les enjeux d’Explore. Emmanuel est maintenant mon tuteur et je travaille sur les missions qu’il me confie, et donc entre autres le projet WILBUR.

Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir explorateur ?

Je suis en service civique chez Explore parce que je cherchais à donner plus de sens à mes études, “explorer” d’autres parcours étudiants. Au départ je pensais terminer ma licence à Brest, et puis partir à l’étranger étudier (ou pas). Mais j’ai eu l’opportunité de rejoindre les rangs d’Explore et j’ai pris mon destin par les deux cornes !

Un petit mot pour celles et ceux qui souhaiteraient comme toi sauter le cap et rejoindre l’équipage ?

Si vous voulez faire une différence, faire avancer les choses, aider à développer les innovations et la philosophie de demain, alors venez chez Explore les loulous, parce que, comme l’a une fois dit notre collègue Charlotte,  “Explore c’est génial” .

La question habituelle de fin d’interview, un homme une femme qui t’inspire ? Pourquoi ?

Jacques Brel et ses chansons autour de la mer qui incitent au voyage !

 

À propos de l'auteur
Charlotte Genest