| 28 février 2018
Under The Pole 3 : plongée sous les tropiques

Après une pause hivernale en Alaska, la goélette WHY et son équipage reprennent l’exploration de la Twilight Zone. De mai 2018 à l’été 2019, Under The Pole plongera en Polynésie autour de trois programmes scientifiques.

Depuis le mois de Novembre Emmanuelle, Ghislain et leur équipe étaient de retour à la base Explore à Concarneau. Laissé en Alaska dans le port de Sitka, le WHY attendait patiemment le retour de son équipage pour continuer sa route. L’expédition ne reprendra cependant réellement qu’au mois d’avril. Après cet hiver passé à l’arrêt, le WHY nécessite d’être préparé pour une nouvelle navigation. Il fera ensuite une escale de trois semaines à Hawaï avant de rejoindre enfin la Polynésie.

PLONGEES EN EAUX CHAUDES POUR ETUDIER LES CORAUX ET LES GRANDS REQUINS

Habitué à explorer les régions polaires, Under The Pole se lance aujourd’hui à la découverte de la zone Pacifique. Pendant près d’un an et demi, l’équipe va travailler avec des scientifiques du CRIOBE-CNRS et de l’École pratique des hautes études autour de deux programmes de recherche. Le programme « Deep Hope » contribuera à mieux comprendre les récifs coralliens mésophotiques présents jusqu’à 120 m de profondeur. Les plongées à la rencontre des requins bouledogues et marteaux permettront quant à elles de collecter de nouvelles données sur leur géolocalisation, leur biologie et leur comportement. Ces super-prédateurs, victimes des activités humaines et cibles de l’écotourisme, sont mal compris et aujourd’hui menacés d’extinction.

PROGRAMME CAPSULE

Autre projet de taille à venir pour ces plongeurs ayant l’esprit d’innovation : le développement puis la phase de test de la Capsule d’immersion. Ce module habitable imaginé par l’équipe servira de camp de base sous-marin. Positionné à 12, 20 ou 40 m de profondeur, il offrira la possibilité de s’immerger dans le milieu jusqu’à 72h pour observer la faune et la flore. Les plongeurs pourront se reposer, se nourrir, sans avoir à remonter à la surface. Aujourd’hui les méthodes conventionnelles de plongée à saturation permettent une immersion limitée à quelques heures seulement. Ceci contraint les plongeurs à renouveler les immersions de nombreuses fois pour explorer une zone en détails. Ils doivent donc de répéter les étapes fastidieuses de préparation et de remontée par pallier.  La capsule permettra permettre de repousser ses limites.

UN PREMIER FILM DOCUMENTAIRE POUR REVIVRE LE LEG ARCTIQUE

En attendant la suite de l’expédition, nos explorateurs ont déjà entrepris de partager le début de leur aventure. Réalisé par Vincent Perazio, « Lumière sous l’Arctique » raconte le parcours du WHY et de son équipage entre la pointe bretonne et l’Alaska. Au programme : navigation, plongées et études scientifiques menées durant ce leg Arctique de Under The Pole III.  Déjà présenté en avant-première en février à Paris puis à Concarneau, le film devrait être diffusé au printemps par Arte.

À propos de l'auteur
Charlotte Genest