| 02 mars 2018
« Wilbur », les drôles de drones d’Ocean is Open

Depuis le début de l’année, des lycéens bretons travaillent avec l’équipe d’Ocean is Open au développement de drones lowcost pour réaliser un suivi aérien d’écosystème. Ces prototypes ont comme nom de code « Wilbur » ,  un clin d’œil à un des frères Wright qui furent les premiers à voler (de manière contrôlée) !

UN PARTENARIAT 100% BRETON

C’est dans le cadre du partenariat entre Explore et le rectorat de Bretagne qu’est né le projet Wilbur. Lancés fin 2017, les développements électroniques et les premiers prototypes sont actuellement en cours de fabrication sous la coordination de Tangi, en service civique à Explore.  Au fur et à mesure des avancées des lycéens, les éléments développés seront testés en vols au printemps avec l’aide des spécialistes en pilotage du club d’aéromodélisme de Scaër. En parallèle un travail est réalisé pour que ces images puissent être intégrées et partagées dans les bases cartographiques de GéoBretagne pour pouvoir faire un suivi dans le temps d’écosystèmes variés (littoral, trait de côte, zone humide, forêts…).

 

DES USAGES DE DRONES ENCORE A EXPLORER

L’utilisation des drones dans des buts de compréhension et aussi de préservation est en forte progression à travers le monde. Par exemple la société WipSea, également partenaire du projet, se spécialise dans l’analyse d’images d’espèces menacées et d’écologie. Le projet  Wilbur s’inspire également des sciences participatives pour imaginer un passage à plus grande échelle avec des collaborations entre aéromodélistes, scientifiques et associations locales de préservation de l’environnement. Et qui sait, peut-être faire naître de nouvelles vocations chez les uns et les autres.
Un impératif, réussir à développer des drones lowcost, modulables et facilement réparables pour que chacun puisse se l’approprier et l’améliorer notamment dans des fablabs.

S’OUVRIR A TOUS LES PUBLICS

C’est justement dans le cadre du Fablab de Concarneau, le Konk Ar Lab, que d’autres drones vont être développés cette fois avec la Mission Locale de Concarneau. Sur une dizaine d’ateliers, des jeunes pourront découvrir en construisant ces drones des procédés de fabrication numérique comme la découpe laser ou le fraisage, se pencher sur quelques notions d’électronique ou encore imprimer leurs premières pièces en 3D. Sans oublier le cœur du projet qui reste la pratique du travail en équipe, le faire ensemble et l’apprentissage entre pairs. Un autre format de drone est même développé pour être construit par des élèves de primaire…

Pour voir tous ces drôles de drone, rendez-vous les 14 et 15 juillet prochain où ils seront présentés pour le sommet mondial des Fablabs à Auray.

À propos de l'auteur
Emmanuel Poisson-Quinton
Coordination de projets Explore