| 18 octobre 2018
Nouvelle mission en Inde et au Bangladesh pour l’équipe du Jute Lab

À la fin du mois de Septembre, une partie de l’équipe du Jute Lab s’est rendue dans ces deux pays pour rencontrer les acteurs de la filière du jute. Une mission co-organisée par le Jute Lab avec la Direction Générale des Entreprise (DGE) et Business France.

Le Jute Lab co-organisateur de la mission

En tant que membre du pôle de compétitivité IAR (Industries et Agro-Ressources) depuis le mois de mars dernier, le Jute Lab a été sollicité pour participer à l’organisation d’une Mission Partenariale Internationale autour des fibres naturelles, au Bangladesh et en Inde. Une opportunité en or pour l’équipe de faire découvrir la filière du jute à différents industriels, chercheurs et centres techniques français. Mais aussi pour rencontrer les acteurs bangladais et indiens de la filière et amorcer encore plus de synergies. C’est à la fin du mois de septembre qu’une partie de l’équipe du Jute Lab s’est rendue dans ces deux pays, à savoir Quentin Mateus, porteur du projet Agami et Cyprien Cayla, en service civique au Jute Lab.

Avant le début de la mission partenariale

Quelques jours avant le début officiel de la mission et à leur arrivée sur place, ils ont rencontré différents partenaires actuels et potentiels du Jute Lab. Ils ont notamment retrouvé les représentants des coopératives de paysans et d’artisans fairtrade Prokritee et tarango, pour discuter approvisionnement équitable de fibre. La veille du programme collectif de la mission, le Jute Lab a organisé une première rencontre entre Nowapara, Jute Mills bangladaise partenaire du projet Agami, et EcoTechnilin, transformateur français de fibres naturelles pour l’automobile, également partenaire du projet.

La mission partenariale

La première partie de la mission au Bangladesh a rassemblé les acteurs majeurs de la filière du jute du pays. Durant ce séminaire, le Jute Lab a bénéficié d’un temps de présentation spécifique, en sa qualité de co-organisateur. L’ensemble de la délégation a ensuite visité différents sites de production de la fibre de jute.

La deuxième partie de la mission s’est quant à elle déroulée en Inde. Elle a de la même façon permis de visiter les différents sites de production indiens de la fibre de jute, mais également de faire la découverte du National Institute of Research on Jute & Allied Fibre Technology (NIRJAFT). Ce dernier est le centre de recherche le plus réputé dans le domaine des applications de la fibre de jute et d’autres fibres naturelles. Ce laboratoire public, rattaché au ministère de l’agriculture, est dédié à l’amélioration de la qualité des fibres et des produits, à la diversification des applications, à la création de connaissances et à la formation de ressources humaines dans le domaine.

Cyprien n’aura quant à lui pas participé à ce deuxième séminaire en Inde. En effet, il a profité de la fin du séjour pour approfondir les collaborations abordées avant le début de la mission, en visitant cinq des ateliers d’artisans de Prokritee situés dans la région de Barisal, au sud du Bangladesh.

Un bilan très positif

Cette mission partenariale aura été extrêmement bénéfique pour le Jute Lab et permis à l’équipe de s’inspirer des différentes méthodes de production tout en entretenant et en dynamisant le réseau de la fibre de jute. Un bon point pour nos explorateurs !

À propos de l'auteur
Robin Vannier