| 23 novembre 2018
Plastic Odyssey entame une nouvelle phase du projet

Depuis le mois de novembre, Plastic Odyssey a débuté une nouvelle phase de promotion du projet. L’équipe s’attelle désormais à faire connaître l’expédition en Europe et autour du monde.

Une nouvelle phase dans la promotion du projet Plastic Odyssey

Depuis le mois de novembre, l’équipe de Plastic Odyssey est à pied d’oeuvre pour faire connaître son projet au niveau international. Simon Bernard avait déjà eu l’occasion de le présenter devant des représentants des États africains durant la 24ème conférence All Africa en Septembre. Ce mois-ci, les membres de Plastic Odyssey ont donc commencé par rencontrer des délégués de la Commission européenne à Bruxelles pour une présentation de l’expédition. En ce moment, ils sont en Thaïlande pour une semaine à la rencontre de partenaires potentiels. La première partie du voyage leur a permis de participer à la première « Journée pour l’Océan », organisée par la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique, à Bangkok. À cette occasion ils ont pu faire découvrir Plastic Odyssey aux acteurs du recyclage sur le terrain, à l’ambassadeur français en Thaïlande et au bureau régional des Nations Unies pour l’environnement pour l’Asie et le Pacifique. Simon, Bob et Alexandre ont par la suite quitté la capitale pour partir à la rencontre d’acteurs locaux qui agissent directement pour le recyclage des déchets plastiques.

Et des actions à l’échelle locale

Le début du mois a permis à Plastic Odyssey de présenter son projet chez l’entreprise Wellio de Marseille. Cet espace de pro-working organisait en effet une soirée dédiée aux initiatives positives. Y étaient présents Simon Bernard pour le projet d’expédition Plastic Odyssey, Corinne Ruinet pour le fonds Explore et le centre de recyclage innovant Lemon Tri.

Récemment, Plastic Odyssey a lancé une action de sensibilisation pour fédérer autour de la diminution des déchets plastiques, les défis. Le premier défi a été lancé par Martin Solveig, ambassadeur du projet d’expédition et qui propose de diminuer sa consommation de plastique en commençant par l’achat de savon en bloc, sans emballage. Ces défis visent à démontrer qu’avec des petits gestes du quotidien, il est possible d’agir significativement sur la réduction des déchets.

À propos de l'auteur
Robin Vannier