| 30 mars 2021
Des étudiants entrepreneurs en immersion à la Base Explore : un moment d’échange, de découverte

Malgré la situation difficile que nous traversons, Explore tient à assurer autant que possible son rôle dans la transmission des savoir-faire et valeurs qui sont les siens. Sollicitée par un groupe d’étudiants entrepreneurs désireux d’élargir leurs horizons, l’équipe a organisé pour eux un temps d’échange avec des explorateurs soutenus par le fonds et acteurs locaux qui travaillent, comme Explore, à construire le monde de demain.

Alors que 85 % des étudiants se disent soucieux des enjeux environnementaux, plus de la moitié d’entre eux considèrent n’être pas assez, voire pas du tout, formés sur la question. En attendant l’évolution des cursus de l’enseignement supérieur, c’est le rôle d’une structure comme Explore de transmettre ses connaissances à celles et ceux qui en font la demande.

C’est donc dans cet optique que nous recevions à la base, dans le respect des mesures sanitaires, un groupe d’étudiants de mastère en spécialité entreprenariat.

A cette occasion, ils ont pu découvrir les différents projets des explorateurs soutenus par Explore, ainsi que des structures partenaires locales, telles que le Fab Lab de Concarneau. Au travers des rencontres et des échanges, les étudiants ont aussi pu s’ouvrir à des méthodes de travail et modèles économiques différents de ceux d’entreprises plus classiques, présentées au sein de leur formation.

Comprendre les enjeux actuels, apporter des solutions innovantes et sensibiliser le plus grand nombre sont au centre des actions d’Explore, et étaient donc au cœur de cet échange, riche en apprentissages réciproques.

« Ce que j’ai retenu de ma venue à Explore :
– L’intervention de Corentin de Chatelperron sur la low-tech car j’ai trouvé son parcours extrêmement inspirant. Je pense que son projet a beaucoup de potentiel et que la manière dont il associe technologie et collaboration sociale est très intéressante.
– La thématique des partenariats entreprise et association : comment les construire de manière pérenne dans un but qui ne soit pas forcément financier. Aussi, redéfinir le modèle économique des entreprises en prenant en compte les externalités positives comme négatives. » – Josépha de Saint-André, étudiante

« J’ai vraiment adoré car c’était réjouissant de s’inspirer et s’émuler à Concarneau avec la team Explore, vraiment sympa et bienveillante envers nous. La visite du fab lab a été vraiment pour moi le point d’orgue de cette immersion, avec la visite de la maison low-tech. » – Laurent Janin-Thyvot, étudiant

Retour en images sur le programme :

La base Kaïros/Explore, un lieu atypique

 

Début de la visite : les étudiants sont accueillis par Sophie Vercelleto et Roland Jourdain, co-fondateurs d’Explore et de l’entreprise Kaïros. Après une présentation du lieu, et de ses activités, la discussion se poursuit naturellement sur le dernier Vendée Globe. Roland donne ses impressions sur cette édition particulière, où la météo, moins prévisible que par le passé, a rebattu les cartes du classement final. Un moyen de se rappeler que l’Homme, malgré son envie d’aller toujours plus vite et toute son ingéniosité, doit parfois s’incliner face à la nature.

Après cette leçon d’humilité, les étudiants sont répartis en groupes pour partir à la découverte de « l’écosystème » Explore.

A la découverte d’un Fab Lab

 

Une partie des étudiants a rendez-vous au Fab Lab de Concarneau, pour une visite guidée avec Malo Hedoin, service civique au sein de la structure. Ce lieu tout public regroupe différents types d’acteurs (citoyens, associations, entreprises..) sur le modèle des Fab Lab américains : ateliers de fabrication numérique collaboratifs et participatifs. Les étudiants y découvrent notamment le fonctionnement d’une imprimante 3D.

«La venue des étudiants au Konk Ar Lab était intéressante à plusieurs points de vue, pour nous et pour eux. On est dans des logiques différentes, eux d’entreprise avec l’idée de dégager du profit, et nous d’association à but non lucrative. Cela faisait un décalage de point de vue à la fois drôle et intéressant.

Ils posaient des questions perspicaces et ont pu nous apporter leurs conseils sur des choses que l’on ne maîtrise pas forcément, comme le commercial. A l’inverse je pense qu’il était important pour eux de voir que des ingénieurs (de nombreux étudiants avaient la double compétence ingénieur/entrepreneur) peuvent travailler dans des associations comme la notre où l’aspect social est très mis en avant, ce qui ne l’est pas toujours en entreprise. » – Malo Hédoin, service civique au Konk Ar Lab.

Visite de l’habitat low-tech

 

C’est ensuite l’heure de la visite de l’habitat low-tech en compagnie de Solène de Jacquelot, chargée de communication au Low-tech Lab. Les nombreuses technologies qu’elle renferme, à la fois simples, ingénieuses et efficaces, ont soulevé beaucoup d’interrogations parmi les étudiants. En effet nombreux étaient ceux surpris du fait que ces technologies ne soient pas plus démocratisées, à l’instar du poêle de masse. On ainsi pu profiter de l’esprit d’entreprenariat des étudiants, nous laissant imaginer un futur où les low-tech, sorties de la niche des bricoleurs et des fans du Do It Yourself, seraient utilisées largement dans une société plus vertueuse écologiquement.

Rencontre autour du plastique

 

Alexandre Tallec, co-fondateur du projet Rehab soutenu par Explore, répond aux nombreuses questions des étudiants. Sous-verres, horloges, tabourets… l’atelier Rehab est spécialisé dans la production d’objets utiles au quotidien, crées à partir de plastiques recyclés. Une partie des activités de la structure est également dédiée à la sensibilisation sur la pollution plastique. Un projet inspirant pour les étudiants, qui répond par l’innovation à l’un de nos plus importants défis : que faire de tous nos déchets plastiques ?

Explore, communiquer pour mieux sensibiliser

 

Pendant ce temps, un autre groupe retrouve Charlotte Genest, responsable communication d’Explore. Ils découvrent plus en détails la base Explore, ses missions et son fonctionnement. Les actions de sensibilisation du fonds de dotation sont notamment au cœur des échanges. Les étudiants enthousiastes de la découverte du lieu et de son environnement, partagent leurs idées pour faire connaître plus largement Explore, notamment auprès des entreprises.

Inspirer par l’exemple

 

Les étudiants profitent du passage à Concarneau de Corentin de Chatelperron, fondateur du Low-tech Lab, pour un moment d’échange inspirant. Captivés, les étudiants échangent avec lui sur l’association Low-tech Lab dont il est fondateur, l’expédition Nomade des mers, la vie en mer, et sa vision du monde. Il présente aussi quelques low-tech découvertes au cours de l’expédition, telle que l’élevage de mouches soldats noires pour le compostage et l’alimentation. En concluant par son réalisme face à la gravité de la sixième extinction de masse en cours, Corentin reste optimiste et voit comme une chance pour notre génération cet immense défi à relever.

À propos de l'auteur
Emile Desroses