| 28 juin 2021
Under The Pole annonce le lancement de son quatrième programme d’expédition !

Après quatre années d’explorations sous-marines de l’Arctique à la Polynésie française, Emmanuelle et Ghislain Bardout se tournent désormais vers le nouveau programme UNDER THE POLE IV • DEEPLIFE. De 2021 à 2030, en partenariat avec des équipes scientifiques du monde entier, DEEPLIFE sera consacré à l’exploration de la zone mésophotique des océans jusqu’à 200 mètres de profondeur, à des fins de connaissance scientifique et de préservation. Pour atteindre ses objectifs, Under The Pole lance la construction d’un nouveau voilier océanographique, spécialement conçu pour la plongée profonde et les besoins scientifiques.

Le « WHY NOT », nouveau voilier océanographique dédié à la plongée profonde scientifique.

 

Fort de son expérience des expéditions, de la plongée scientifique profonde dans des zones difficiles d’accès, Under The Pole démarre à partir de cette année le programme de recherche DEEPLIFE 2021-2030. Il sera consacré à l’exploration de la zone mésophotique des océans jusqu’à 200 m de profondeur, une zone largement méconnue bien que jouant un rôle fondamental dans l’équilibre des océans.

Afin de répondre au mieux aux besoins des scientifiques, Under The Pole va se doter d’un nouveau navire d’exploration, le « WHY NOT ». Véritable pivot opérationnel des prochaines expéditions, ce voilier intègrera ainsi des moyens d’expérimentation in situ avec un laboratoire de biologie marine, une forte capacité opérationnelle en plongée profonde, des espaces de travail adaptés et un niveau de sécurité maximal. Goélette en aluminium de 35 m de long conçue pour naviguer sur l’ensemble des océans et en toute saison, le Why Not permettra d’accueillir à bord entre 15 et 22 personnes (plongeurs profonds, scientifiques, marins, ingénieurs et techniciens, photographes et cinéastes, médecin, cuisinier, artistes…)

Under The Pole a pour objectif la mise à l’eau du « WHY II » en 2023. Dans l’intervalle, l’équipe prévoit trois missions scientifiques en 2022-2023, dans l’archipel du Svalbard, aux îles Canaries et dans les Caraïbes.

De l’arctique à la Polynésie Française, déjà 4 ans d’exploration scientifique de la zone mésophotique.

 

En mai 2017, la goélette « WHY » quittait Concarneau pour le troisième volet des expéditions Under The Pole.  Après une première étude sur la fluorescence naturelle en Arctique, l’équipe UNDER THE POLE a mené un vaste programme scientifique en Polynésie française en collaboration avec la chercheuse Laetitia Hédouin et en partenariat avec le CRIOBE/CNRS.

Cette mission, intitulée « DEEPHOPE », avait pour objectif d’inventorier la diversité des coraux mésophotiques, comprendre leurs caractéristiques écologiques et leur capacité d’adaptation au réchauffement climatique. La zone mésophotique représente un espoir pour les récifs de surface largement impactés par les changements globaux.

Dans la continuité de ce programme, l’équipe a réalisé à Moorea la mission « CAPSULE », véritable habitat sous-marin autonome dédié à l’observation sous-marine et à la science, permettant aux plongeurs de vivre et travailler sous la mer sur des périodes de plusieurs jours.

Aujourd’hui, Under The Pole souhaite poursuivre tout ce travail mené depuis quatre ans à travers Deeplife. Inspiré du modèle de collaboration fructueux mené avec le CNRS – CRIOBE en Polynésie, ce nouveau programme d’expédition s’appuiera sur des partenariats scientifiques solides et internationaux

À propos de l'auteur
Emile Desroses